© Dossiersmarine1 - Copyright 2009-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III - Marines étrangères
Marines italiennes
Les bâtiments de la marine nationale italienne construits après 1860 sont sur les onglets marqués "RM" Abréviations nationales : DS Deux-Siciles - S Sardaigne - V Venise - T Toscane - P Etats pontificaux Les noms des bâtiments ont changé souvent en changeant de nationalité. Nous les avons signalé généralement.
Naissance d'une marine  La Regia Marina (marine italienne) va naître avec la création du royaume unifié d'Italie le 17 mars 1861 à Turin. En réalité, elle a même existé avant la création du royaume puisque la Regia Marina a été créée le 17 novembre 1860 par l'amalgame des marines sarde, napolitaine des Bourbon (Royaume des Deux Siciles), toscane et pontificale auxquels s'ajoutent quelques éléments garibaldiens. Cet amalgame donnait une longue liste de bateaux, la plupart obsolètes et à tout le moins disparates.  "Dés 1862 l’amiral Persano, ministre de la Marine, va s’attacher à lancer un très ambitieux programme de constructions neuves, par développement des chantiers italiens et acquisitions de navires modernes à l’étranger. Au prix de 2,5 milliards de lires , il constituera un corps de bataille de 17 navires cuirassés neufs,dont certains construits en France , aux chantiers de la Seyne" (cité par Jean Ceccarelli).  La bataille de Lissa, le 21 juillet 1866 sera sa première bataille navale. Menée avec sa flotte moderne, elle se termine par un échec retentissant dû à un manque d'expérience de son état-major. LA MARINE DES DEUX SICILES (NAPLES) EN 1859 Navires à voiles      2 vaisseaux : 1x90, 1x80 c     5 frégates : 2x64, 1x48, 2x41 c     2 corvettes : 1x22 c     1 bombarde : 1x14 c     5 brigantins de 20 c     2 goélettes de 14c  Navires à vapeur      2 frégates de 450 cv     12 frégates de 300 cv     4 corvettes de 240 cv     11 vapeurs     3 transports     10 bombardes à mortiers     30 divers avec des canons Paixhans  Personnel      2 vice-amiraux     5 contre-amiraux     9 brigadiers     8 capitaines de vaisseaux     17 capitaines de frégate     30 lieutenants     26 midships     6650 marins      2 bataillons de fusiliers à 6 compagnies     14 compagnies d'artillerie à 225 h     2 compagnies d'artillerie stationnaires de 131 h

LA MARINE TOSCANE EN 1859

 Navires à voiles     1 brigantin     1 goélette     4 chaloupes-canonnières     3 speronare     1 chébec Cette petite marine se montait à 189 hommes, répartis entre les ports de Pise et Livourne.
LA MARINE SARDE EN 1854 ORGANISATION  L'état-major du la marine est à Gênes. Sous son commandement, il y a trois départements maritimes (Gênes, Sardaigne et Villafranca) et un commandement spécial pour l'île de Capri.  L'arsenal de la Spezia est en construction. Il sera opérationnel en 1857, l'état-major sera déplacé à cette occasion de Gênes à La Spezia.  PERSONNEL      1 amiral en chef (Prince Eugène de Savoie-Carignan),     1 vice-amiral,     3 contre-amiraux,     7 capitaines de vaisseau,     6 capitaines de frégate,      1 compagnie royale de maistrance (165 techniciens et ouvriers de l'arsenal maritime de Gênes),     1 corps royal de matelots,            1 corps du génie naval (responsable des constructions hydrauliques et des aménagements portuaires),      1 école navale (à Gênes),      1 corps médical militaire de la marine (lequel est composé d'officiers médecins et d'officiers religieux de la marine),     1 bataillon de troupes de marine basé à Gênes (25 officiers et 474 hommes organisés en 6 compagnies).  LA MARINE SARDE EN 1856 Navires à voiles      4 frégates     4 corvettes     4 brigantins  Navires à vapeur      6 frégates     3 transports     1 remorqueur     3 corvettes     3 avisos   Personnel      1 vice-amiral     2 contre-amiraux     7 capitaines de vaisseau     8 capitaines de frégate     8 capitaines de corvette     2.922 hommes LA MARINE ROYALE ITALIENNE EN 1861 (Regia Marina)      1 vaisseau à hélice     9 frégates à hélice : 5 armées, 4 en construction     3 frégates à voiles âgées     5 corvettes à hélice     18 corvettes à roues     4 corvettes à voiles hors d'âge     8 canonnières     9 avisos     7 bricks     6 transports à hélice     7 transports à roues     6 remorqueurs non armés     8 transports à voiles     6 canonnières de lacs  soit un total de 90 navires plus 8 en construction.

Bibliographie

Busk - The Navies of the World - 1959 Ceccarelli, Jean - Histoire de la Regia Marina, 1861-1918 - conférence prononcée le 2 mai 2007 devant l'AAMM. Hale, John Richard - Famous sea fights from Salamis to Tsu- shima. Lubienski, Edward - Guerres et Révolutions d'Italie en 1848 et 1849 - Elibron Classics
le «Pincipe Umberto» à la bataille de Lissa LA MARINE DE VENISE EN 1848 Elle comprend 9 navires ex-autrichiens construits à Venise.     4 corvettes     2 bricks     3 divers
MyWebsite.com
© Lorem ipsum dolor sit Nulla in mollit pariatur in, est ut dolor eu eiusmod lorem

Dolor quis velit

aliquip sunt dolore

Est excepteur dolore proident mollit magna in et dolor. Pariatur officia do consequat ut officia. Veniam eiusmod, esse tempor laboris enim do, ex officia irure officia reprehenderit, ut adipisicing sunt deserunt nulla excepteur eiusmod.

In incididunt

occaecat

Aliquip mollit in quis elit id quis incididunt, duis elit lorem reprehenderit sit? Quis ex ut excepteur officia consectetur dolor fugiat, ex sit aute do proident dolore aute. Consectetur aliquip est excepteur dolore magna aliqua aliquip sit ut nisi non sunt.